Juan Ignacio Cirac Sasturain

Juan Ignacio Cirac Sasturain, né le 11 octobre 1965 à Manrèse, en Espagne, est un physicien, directeur de division à l’Institut Max Planck de physique quantique de Munich.

Juan Ignacio Cirac Sasturain : Formation

  • 1988 : Université complutense de Madrid, Licence en Physique
  • 1991 : Université complutense de Madrid, Docteur en Physique

Juan Ignacio Cirac Sasturain : Débuts

Fils de père catalan et de mère aragonaise, Ignacio Cirac passe ses premières années à Manrèse, dans la province de Barcelone. Bien que fasciné par les mathématiques et les romans de science-fiction d’Isaac Asimov dès jeune âge, il s’intéresse initialement aux études en architecture. Néanmoins, il décide pour la physique quantique dû, principalement, au grand nombre de champs d’application qu’offrait la discipline.

Dans les années 1980, il intègre l’université complutense de Madrid et décroche un degré en Physique fondamentale. Plus tard, en 1991, il obtient un doctorat en optique quantique de cette même institution. Ignacio Cirac commence alors sa carrière dans l’enseignement, partant à Ciudad Real pour exercer en tant que professeur dans le département de Physique appliquée de l'université de Castilla-La Mancha, d’où il fera partie jusqu’en 1996. Entretemps, il obtient une place à l’Institut pour les laboratoires d’astrophysique (JILA) de l'université du Colorado en tant que chercheur postdoctoral pour la période 1993-1994, lors de son année sabbatique.

Juan Ignacio Cirac Sasturain : Carrière

C’est ici que la carrière d’Ignacio Cirac prend son plus grand élan, lorsqu’il présente un modèle théorique pour la création d’un ordinateur quantique, en travail conjoint avec le professeur autrichien Peter Zoller. En 1995, le couple de chercheurs introduit ses propositions dans l’article « Quantum Computations with Cold Trapped Ions », où ils détaillent l’emploi de ions piégés pour former un nouveau type d’unité d’information numérique : les bits quantiques. Depuis, le document a servi de base pour une grande partie des développements dans le domaine de l’information quantique, ouvrant la porte à des nouvelles frontières dans des domaines si vastes comme développement pharmaceutique, l’intelligence artificielle et la cryptographie.

À la fin de son séjour entre l’Espagne et les États-Unis, Ignacio Cirac est désigné professeur au département de physique théorique de l'université Leopold Franzens d'Innsbruck, en Autriche, où il continue ses recherches et collaborations avec Peter Zoller. Cinq années après, en 2001, il est nommé directeur de la division de théorie de l’Institut Max Planck de physique quantique, à Munich. En 2002, il devient professeur honoraire de l’université technique de la même ville, institut où il dirige en plus les recherches en informatique quantique. Cette année aussi, il est invité en tant que conseiller en recherche à l'Institut des sciences photoniques de Casteldefels, à Barcelone.

Reconnaissante de ses découvertes et hypothèses dans le champ de l’informatique quantique, la Fondation Princesse des Asturies lui récompense en 2006 avec le plus important prix de l’Espagne pour la recherche scientifique et technique. Il devient alors le plus jeune lauréat du trophée. Trois ans après, l’université complutense de Madrid lui honore la Médaille à l’honneur de cette institution pour ses contributions scientifiques.

Avec Peter Zoller il reçoit le prix Wolf en 2013, récompense souvent considérée comme étant le prélude au prix Nobel.

En 2016, les idées de Cirac et Zoller ont été mises en œuvre dans d’un ordinateur quantique programmable, développé par une équipe de scientifiques et ingénieurs de l’université de Maryland. La même année, Ignacio Cirac est investi docteur honoris causa à l'université Européenne de Madrid pour ses contributions dans le champ de l'informatique quantique.

En 2018, il reçoit la médaille Max Planck de la Deutsche Physikalische Gesellschaft (Société allemande de physique). Plus récemment, le Centre de sciences et technologies quantiques à Munich l’a nommé co-directeur en 2019.

Autres

Ignacio Cirac est membre de l’Académie royale des sciences exactes, physiques et naturelles d’Espagne, en plus des académies des sciences d'Autriche, de Saragosse et de Barcelone, ainsi que de l'American Physical Society. Il est aussi docteur honoris causa des universités de Castilla-La Mancha, de Zaragoza, et des polytechniques de Barcelone et Valencia.

Additionnellement, le scientifique espagnol est récipiendaire d’une grande quantité de récompenses, dont le prix Felix Kuschenitz de l'Académie autrichienne des sciences (2001), le prix de l'électronique quantique de la Société européenne de physique (2005), le prix national de recherche Blas Cabrera (2007), le prix Frontières de la connaissance et de la culture en sciences fondamentales de la Fondation BBVA (2008), la médaille Franklin (2010), la médaille Niels Bohr (2013), et, plus récemment, le prix de l’institution chinoise Micius Quantum Foundation (2019).

Outre les institutions éducatives, Ignacio Cirac est membre du comité scientifique de la Fondation BBVA, ainsi que conseiller de plusieurs organisations, dont la revue scientifique Annalen der Physik, la Fondation La Caixa, l'Institut interdisciplinaire de Sciences de l'information de l’Université de Tsinghua et le Quantum Technology Centre de l’université nationale de Singapour. En avril 2016, il a été nommé conseiller indépendant de la société de télécommunications espagnole Telefónica.

Il habite en Allemagne depuis 2001.

Publications

  • « A scalable quantum computer with ions in an array of microtraps », Nature, 2000, (doi: 10.1038/35007021)
  • « Quantum teleportation between light and matter », Nature, 2006, (doi: 10.1038/nature05136)
  • « Quantum Teleportation of Dynamics and Effective Interactions Between Remote Systems», Physical Review Letters, 2013, (doi: 10.1103/PhysRevLett.111.020501)

Distinctions

  • 2006 : Prix Princesse des Asturies
  • 2013 : Prix Wolf
  • 2018 : Médaille Max Planck

Liens

Twitter

Juan Ignacio Cirac Sasturain : Vidéo

Du même pays ()

Carme Pigem

Carme Pigem

Carme Pigem, née le 8 avril 1962 en Espagne, est une architecte au cabinet RCR Arquitectes.

Javi Poves footballeur president du club Mostoles Balompie

Javi Povès

Javi Povès, né le 28 septembre 1986 à Madrid en Espagne, est un ancien footballeur pro, président du club Móstoles Balompié.

Eneko Atxa Azurmendi chef cuisinier

Eneko Atxa

Eneko Atxa, né le 14 septembre 1977 à Amorebieta en Espagne, est un chef cuisinier; il est le chef du restaurant Azurmendi depuis 2005.

Inés Arrimadas

Inés Arrimadas

Inés Arrimadas, née le 3 juillet 1981 à Jerez de la Frontera en Espagne, est cheffe de l’opposition du Parlement de Catalogne.

Du même secteur ()

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet, né le 26 février 1978 à Rouen, est un astronaute français

Reinhard Genzel

Reinhard Genzel

Reinhard Genzel est un astrophysicien allemand, lauréat 2020 du Prix Nobel de Physique.

Ugur Sahin

Uğur Şahin

Uğur Şahin, né en 1965 à Iskerdun, est un immunologue, PDG et fondateur de BioNTech

Du même pays ()

Carme Pigem

Carme Pigem

Carme Pigem, née le 8 avril 1962 en Espagne, est une architecte au cabinet RCR Arquitectes.

Javi Poves footballeur president du club Mostoles Balompie

Javi Povès

Javi Povès, né le 28 septembre 1986 à Madrid en Espagne, est un ancien footballeur pro, président du club Móstoles Balompié.

Eneko Atxa Azurmendi chef cuisinier

Eneko Atxa

Eneko Atxa, né le 14 septembre 1977 à Amorebieta en Espagne, est un chef cuisinier; il est le chef du restaurant Azurmendi depuis 2005.

Inés Arrimadas

Inés Arrimadas

Inés Arrimadas, née le 3 juillet 1981 à Jerez de la Frontera en Espagne, est cheffe de l’opposition du Parlement de Catalogne.

Du même secteur ()

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet, né le 26 février 1978 à Rouen, est un astronaute français

Reinhard Genzel

Reinhard Genzel

Reinhard Genzel est un astrophysicien allemand, lauréat 2020 du Prix Nobel de Physique.

Ugur Sahin

Uğur Şahin

Uğur Şahin, né en 1965 à Iskerdun, est un immunologue, PDG et fondateur de BioNTech