Publicités

Theresa Traore Dahlberg

Theresa Traore Dahlberg, née en 1983 à Värnamo en Suède, est une artiste, réalisatrice de films.

Publicités

Biographie de Theresa Traore Dahlberg

Formation et débuts

Theresa Traore Dahlberg grandit entre le Burkina Faso et la Suède entourée de ses trois frères. Ses parents, qui se sont rencontrés durant leurs études aux Etats-Unis, sont engagés par l’ONU pour des missions dans le domaine du développement au Burkina Faso. Lorsque Theresa Traore Dahlberg et sa famille ne sont pas dans leur maison à Ouagadougou, c’est pour vivre sur l’île suédoise Öland située en mer Baltique. Les enfants apprennent ainsi à parler français, anglais et suédois dès leur plus jeune âge. À la suite de son lycée, Theresa Traore Dahlberg part vivre à Barcelone quelques temps avant de revenir en Suède pour étudier l’économie. Cette voie n’est pas la sienne et ainsi rapidement elle décide de repartir. Cette fois c’est à New York qu’elle emménage. Elle devient assistante de photographes et de réalisateurs. Parallèlement à son parcours artistique, Theresa Traore Dahlberg multiplie les expériences professionnelles : concierge, vendeuse dans une boutique de sucreries, guide, jardinière, employée dans une agence immobilière ou dans un parc d’attractions. Un bon moyen pour la future réalisatrice de documentaires de comprendre la société et de s’adapter à différentes situations.

Carrière

Le premier court-métrage que Theresa Traore Dahlberg réalise et produit en 2006 s’intitule “Procastistation”. Son expérience à New York en tant qu’assistante réalisatrice et jeune artiste la pousse à étudier les arts et la création de films expérimentaux et films tournés en 16mm. Elle s’inscrit d’abord à la New School de New York en 2007, elle a alors 24 ans, puis à l’Académie des arts dramatiques de Stockholm l’année suivante. Ses créations filmiques continuent avec notamment “On Hold” un court-métrage documentaire de 30 minutes produit en 2009. Elle travaille ensuite pour la production télévisuelle suédoise et réalise également des fictions. En 2017, à 34 ans, elle valide son master en beaux-arts grâce à son documentaire “Taxi Sister” réalisé à Dakar au Sénégal. Elle sort son premier long film documentaire la même année, intitulé “Ouaga girls” film sur lequel elle travaille depuis 2013 et qui retrace la vie de jeunes femmes étudiantes dans une école de mécanique à Ouagadougou.

Autres faits

Theresa Traore Dahlberg est également un artiste sculptrice. Elle participe en plus de tout cela à des projets dits de solidarité avec la galerie d’art Tensta konsthall de Stockholm.

Prix et récompenses

  • 2017 : Prix parallèle CREDIF décerné à la création cinématographique féminine africaine et arabe pour “Ouaga gilrs”
  • 2017 : Dragon Award du meilleur documentaire scandinave remis par le Gothenburg International Film Festival pour “Ouaga gilrs”
Publicités