Rob Hopkins

Rob Hopkins, né en 1968 à Londres au Royaume-uni, est un professeur en permaculture, initiateur du mouvement des villes en transition.

Biographie de Rob Hopkins

Formation et débuts

Rob Hopkins grandit à Londres, où il réalise ses années de primaire. Lorsqu’il a 12 ans, lui et sa famille déménagent, plus à l’ouest, à Wiltshire où il intègre St John’s School, avant de partir pour Bristol où il passe ses années lycée et obtient son baccalauréat. Il s’inscrit ensuite à l’UWE (University of West of England) pour y étudier les arts. Rob Hopkins a 19 ans lorsqu’il décide de quitter Bristol et l’Angleterre. Un ami à lui est en train de vivre une expérience hors du commun dans un petit village de Toscane en Italie. Le futur inventeur des villes en transition le rejoint une année plus tard et devient ainsi pendant près de trois ans le gardien et homme à tout faire d’un monastère bouddhiste tibétain. Il doit gérer la logistique dans ce lieu unique où vivent plus de 100 personnes. Cette mission le pousse ensuite vers d’autres destinations : pendant un an Rob Hopkins part à la découverte de la Chine, l’Inde, le Pakistan et le Tibet. De retour à Bristol, il décide de passer un diplôme en “qualité environnementale et gestion des ressources” à l’université UWE ainsi qu’une formation en permaculture.

Carrière

Rob Hopkins a plusieurs métiers : professeur, activiste, consultant, écrivain. Il commence d’abord au milieu des années 90 en donnant des cours de permaculture en Irlande avant de se lancer dans un projet associatif qui a pour but de créer un écovillage. C’est ainsi que sa femme et lui achètent avec une autre famille en 1999 une ferme près de Castletown, un petit village du sud de l’Irlande à 45 km de Cork. La permaculture n’est pas la seule matière enseignée au sein de cet écovillage. Les étudiants apprennent également à construire des bâtiments naturels. C’est au début des années 2000 que Rob Hopkins prenant conscience de la fin imminente de la ressource pétrole et des énergies fossiles, et après avoir déménagé à Totnes en Angleterre, cofonde avec Naresh Giangrande le projet Transition Town Totnes. C’est au même moment qu’il se lance dans son projet d’écriture. En 2008 et 2009 sortent les guides “The transition handbook” et “Local food : how to make it happen in your community”. L’initiative de ville en transition comprend tous les aspects de la vie de la cité : l’économie avec l’instauration de la monnaie locale, la politique avec la démocratie participative, l’énergie, la gestion des déchets, l’éducation, l’agriculture etc. Ce projet est un succès : depuis sa création plus de 50 pays et 1400 communautés ont entrepris une transition. En 2011, Rob Hopkins valide son doctorat sur la transition à l’université Plymouth. En 2015, le spécialiste apparaît dans le film “Demain” de Cyril Dion et Mélanie Laurent pour évoquer la mise en place de la monnaie locale de Totnes.

Autres faits

En plus de ses activités de consultant et d’écrivain, Rob Hopkins a fondé sa brasserie artisanale à Totnes, la New Lion Brewery. Rob Hopkins a rencontré sa femme en Inde en 1997. Ensemble ils ont quatre enfants.

Prix et récompenses

  • 2012: Parmi les 100 environnementalistes du Royaume-Uni, selon The Independant
  • 2013: Doctorat honorifique par l’université de l’Ouest d’Angleterre
  • 2016: Doctorat honorifique par l’université de Namur en Belgique