Luis de Pablo

Luis de Pablo, né le 28 janvier 1930 à Bilbao en Espagne, est un musicien compositeur espagnol, membre de Generación del 51.

Publicités

Biographie de Luis de Pablo

Formation et débuts

Luis de Pablo a étudié la musique dès son plus jeune âge, cependant, il suit les cours de droit au sein de la fameuse Université complutense de Madrid, dont il a été diplômé en 1952. Alors qu’il est avocat de la compagnie aérienne Iberia, Luis de Pablo continue de parfaire sa formation musicale en autodidacte en continuant à analyser les œuvres musicales du XXe siècle et en s’exerçant à composer. À la fin des années 50, après avoir abandonné le droit, Luis de Pablo commence à publier ses œuvres et fonde, en 1958, avec Ramon Barcé, Cristobal Halffter, le groupe Nueva Musica. Quelque temps après, cinq compositeurs sont venus pour compléter le groupe dont le célèbre Anton Garcia Abril, Alberto Blancafort, Fernando Ember, Manuel Moreno Buendia et Enrique Franco. Fascinée par les formes les plus modernes de l’art et ayant une forte vocation musicale, Luis de Pablo se dépense beaucoup afin de populariser la musique moderne en Espagne.

Carrière

La carrière musicale de Luis de Pablo commence dans les années 60. En ayant comme but de faire la promotion de la musique moderne dans toute l’Espagne, il organise différentes conférences sur ce sujet et participe à des revues. Il a également traduit la biographie de Schoenberg par Stuckenschmidt et des principaux écrits de Webern qui est, à l’époque, inédit en Espagne. En 1959, il crée les concrets Tiempo y Musica. Crée en Espagne, ces concerts sont accompagnés par « Le Marteau sans maître » pour voix d’alto et six instruments de Boulez, ces trois sonates pour piano ainsi que le Zeitmass de Stockhausen. Luis de Pablo est également le fondateur du groupe Alea qui est le premier studio électroacoustique espagnol, en 1965. De 1960 à 1963, il est à la tête de l’organisation des concerts des « Jeunesses musicales » et administre aussi une bisannuelle de la musique moderne à partir de 1964. Après quatre ans de cela, en 1968, il édit, à Madrid, un appréciable traité d’esthétique qui a comme titre l’Aproximacion a una estética de musica contemporénea. En gardant toujours en lui l’envie de promouvoir la musique moderne en Espagne, Luis de Pablo organise, en 1972, les Rencontres de Pampelune qui se manifestent par un festival de musique, cinéma, théâtre ainsi que d’arts plastiques. Le reproche des franquistes et de l’ETA, Luis de Pablo s’exile aux États-Unis, où il est professeur à l’université de Buffalo, puis au Canada, où il enseigne à l’Université de Montréal et à celle d’Ottawa.

Autres faits

Grâce à cette vocation et ses différentes œuvres, Luis Pablo a pu sortir l’Espagne de l’isolement culturel sous la domination franquiste. Il a pu introduire le sérialisme dans un pays qui n’a plus connu le vrai goût de la musique depuis la guerre civile à l’esthétique florissante de Falla ou de Pedrell. Luis de Pablo a également réussi à représenter la jeune musique espagnole sur la scène mondiale à l’instar de Paris ou encore Darmstadt.

Prix et récompenses

  • 1986 : Médaille d’or du mérite des beaux-arts (Espagne)
  • 2005 : Médaille d’Or du Circulo de Ballas Artes
Publicités