Karel Janeček

Karel Janeček, né le 26 juillet 1973 à Plzeň en Tchécoslovaquie, est un mathématicien, militant anti-corruption et auteur du système de vote Democracy 21.

Biographie de Karel Janeček

Formation et débuts

Passionné de statistiques, Karel Janeček fonde sa première entreprise en 1994, il a à peine 21 ans. RSJ est une société qui développe et implémente des algorithmes destinés à la bourse. C’est dans ce cadre qu’il développe à l’âge de 22 ans un programme d’analyse statistique capable de simuler un système de jeu de blackjack : le Statistical Blackjack Analyzer (SBA). Ce programme, dont l’objectif est d'analyser différents systèmes de comptage et d’optimiser la stratégie de jeu, ne reste pas un sujet d’étude, Karel Janeček le vend et gagne beaucoup d’argent. Il valide son MBA en finance à l’université Bradley de Peoria aux Etats-Unis en 1996. L’année suivante c’est à Prague, à l’université de mathématiques et de physique, qu’il reçoit son diplôme en probabilités et statistiques mathématiques.

Carrière

Avec son double diplôme en poche, Karel Janeček est embauché par un fonds spéculatif pour travailler en tant qu’analyste. Il continue ses études à Pittsburg en s’inscrivant en finance mathématique à l’université Carnegie Mellon. Il valide son doctorat en 2004. Ce qui lui ouvre les portes de l’enseignement. C’est ainsi que pendant une année, de 2004 à 2005, il enseigne et travaille en tant que chercheur au sein de l’académie autrichienne des sciences. Dans le même temps il publie des articles de recherche dans des revues scientifiques. Ce n’est pas pour autant qu’il abandonne son entreprise RSJ. En 2004 son algorithme est utilisé à la bourse de Londres. Dès 2006 il enseigne à la faculté de mathématiques et physique Charles de Prague. Karel Janeček gagne beaucoup d’argent avec ses activités spéculatives et peut ainsi développer des projets philanthropiques, comme le Karel Janeček Benevolent Fund, devenu par la suite le Neuron Fund for the Support of Science. Ce changement dans sa carrière lui ouvre les portes de la politique et du militantisme. C’est ainsi qu’il fonde en 2012 l’Anti-Corruption Endowment, un fonds d’aide pour les victimes de fraude. La même année, il crée un système de vote permettant le vote négatif pour dénoncer des cas de corruption. Il est très engagé en République tchèque et milite contre le président sortant Vaclav Klaus. Dans la même lignée, il imagine le projet Democracy 21, qui promeut son système de vote permettant le vote négatif et évitant les résultats traditionnels (pour ou contre).

Autres faits

Karel Janeček est très populaire en République tchèque, notamment depuis la chute de Vaclav Klaus. Il est père de trois enfants. Sa deuxième épouse est une ingénieure tunisienne.