Jón Gnarr

Jón Gnarr, né le 2 janvier 1967 à Reykjavik en Islande, humoriste et acteur, est un homme politique et ancien maire de Reykjavik entre 2010 et 2014.

Publicités

Biographie de Jón Gnarr

Formation et débuts

Jón Gnarr, de son vrai nom Jón Gunarr Kristinsson, est un enfant turbulent, atteint de dyslexie et de trouble de l’attention. Sa relation avec son père est très compliquée, et des années plus tard il prendra la décision de changer de nom de famille. Il est diagnostiqué à tort handicapé et interné dans un hôpital pour enfant de 5 à 7 ans et cela a des conséquences sur sa scolarité. Jón Gnarr ne valide aucun diplôme universitaire et devient musicien, artiste et surtout anarchiste. Il fonde son groupe de musique punk Nefrennsli (“le nez qui coule” en islandais) dans les années 80 puis se lance dans la comédie et les spectacles d’humour avec le nom de scène Jónsi Punk. Il crée notamment un duo avec Sigurjón Kjartansson. Jón Gnarr multiplie les expériences professionnelles, peut-être à la recherche d’inspiration pour ses spectacles. Il travaille notamment comme ouvrier dans les usines Volvo, chauffeur de taxi ou encore pour des agences publicitaires.

Carrière

Jón Gnarr devient célèbre en Islande à partir des années 90 grâce à ses spectacles d’humoristes et à sa participation à des émissions de comédie à la télévision. Il écrit des sketchs et joue la comédie à l’écran pour plusieurs séries télévisées. En 2009 il joue le rôle du personnage principal dans le film “Bjarnfreðarson”. La même année il fonde un parti politique : “Le meilleur parti” (Besti Flokkurinn en islandais). L’Islande connaît depuis 2008 une crise financière sans précédent, directement liée à la crise des subprimes. Le système bancaire est en pleine faillite et c’est dans ce contexte que l’acteur Jón Gnarr se présente à l’élection municipale de Reykjavik, où se concentre la majeure partie de la population de l’île. L’intention de départ est de mettre sur le devant de la scène des questions et des thématiques oubliées par les hommes politiques. Le parti, composé d’anciens punks et d’amateurs en politique, propose également des projets volontairement irréalisables. Le 15 juin 2010 le Meilleur parti ayant remporté 6 sièges sur 15, Jón Gnarr devient le nouveau maire de Reykjavik. Pendant quatre ans, il prend de nombreuses décisions notamment dans les domaines économique et environnemental et réforme la vie politique. A la suite de son mandat, il publie un livre sur cette expérience et continue son action. Il devient notamment écrivain en résidence pour l’université de Houston et fait des recherches sur le changement climatique. Il ne quitte pas la politique pour autant et rejoint en 2017 le parti social-démocrate SDA.

Autres faits

Jón Gnarr est l’auteur du livre autobiographique (pas encore traduit en français) “Gnarr: How I Became the Mayor of a Large City in Iceland and Changed the World”. Un autre membre de sa famille est également célèbre en Islande mais dans un tout autre domaine : sa fille Margret qui est championne de bodybuilding.

Prix et récompenses

  • 2010 : “Personnalité de l’année” selon le site d’information islandais visir.is
  • 2013 : Prix de l’humoriste de l’année, remis par l’Association humaniste éthique islandaise
  • 2014 : Prix LennonOno pour la Paix, remis par Yoko Ono
Publicités