Catégories
Architecture/Urbanisme

Carme Pigem

Carme Pigem, née le 8 avril 1962 en Espagne, est une architecte au cabinet RCR Arquitectes.

Profil

Année de naissance: 1962
Pays de naissance: Espagne
Métier: Architecte
Poste: Membre
Entreprise/Organisation: RCR Arquitectes

Formation

1987 : Diplôme en architecture, École technique supérieure d'architecture de Vallés

Débuts

Carme Pigem Barceló est née à Olot dans la province de Girona, en Catalogne. Séduite par les activités créatives, de 1977 à 1979 elle fait des études à l’École des beaux-arts de sa ville natale.

Ensuite, elle poursuit des études en Architecture à l’École technique supérieure d’architecture de Vallès (ETSAV). Ici, elle rencontre ses contemporains et futurs collaborateurs de cabinet Rafael Aranda et Ramon Vilalta, et elle obtient sa licence en 1987.

Carrière

En 1988, elle fonde le cabinet d’architecture RCR Arquitectes avec Aranda et Vilalta, et cette même année l’équipe gagne un premier prix pour son projet d’un phare horizontal à Punta Aldea. Elle se déplace alors à Madrid avec ses co-équipiers, où son travail est bien reçu par le magasin d’architecture El Croquis. À l’issu de cette expérience, elle est invitée au Japon en tant que représentante des architectes espagnols jeunes.

Contrairement aux autres bureaux, Carme Pigem et son équipe décident de rentrer à Olot et installent son bureau à proximité du parc naturel de la Garrotxa. D’après elle, ils ont pris cette décision malgré les recommandations de ses tuteurs de quitter la petite ville pour trouver du succès en tant que bureau d’architecture. À l’époque, Barcelone, l’agglomération métropolitaine la plus rapprochée du trio d’architectes, connaissait un boom architectural provoqué par la perspective des Jeux Olympiques de 1991.

Néanmoins, le pari de Carme et son équipe pour Olot a rendu des résultats positifs. En 1989, les trois collaborateurs ont été nommés architectes consultant du Parc Naturel de la Garrotxa. Carme Pigem assure que la proximité du bureau au milieu naturel leur à permis de concevoir une architecture plus sensible.

En France, le groupe a été derrière la planification urbaine de l’île Seguin, dans la région des Hauts-de-Seine, ainsi que du Musée Soulages, à Rodez. En 2008, Carme Pigem et RCR remportent le concours pour le réaménagement d’un château situé dans la ville de Nègrepelisse. À cette occasion, le cabinet a réhabilité les ruines et intégré un nouveau bâtiment au complexe.

Pour l’ensemble de son œuvre, Carme Pigem et RCR ont été nommés Chevaliers de l’Ordre des Arts et des lettres à deux reprises, en 2008 et en 2014. En Grande Bretagne, le groupe a été inclus dans l’Institut royal britannique d’architectes en 2012, en tant que membres internationaux.

En 2015, l’Académie d’architecture française accorda à RCR Arquitectes la Médaille d’or, reconnaissant les apports du groupe de concepteurs. Cinq ans plus tard, en février 2020, Carme Pigem et ses partenaires de cabinet ont été inscrits à l’Académie en tant que le 51è membre étranger de l’organisation.

Cependant, l'honneur la plus importante lui est arrivée en mars 2017, lorsqu’elle est devenue l’une des rares femmes à recevoir le prix Pritzker, souvent comparé au prix Nobel du monde de l’architecture. Elle partage ce trophée avec ses co-équipiers de cabinet.

Autres faits

Parallèlement à son travail au cabinet, Carme Pigem a développé une longue trajectoire académique dans différentes écoles d’architecture de la région. Elle a participé comme professeure et jury à son alma matter, l’ETSAV, en deux occasions. De même, elle a intégré faculté de l’École technique supérieure d’architecture de Barcelone à trois reprises.

Aussi en 2017, Carme Pigem et RCR ont initié une série de collaborations à La Vila, un espace dédié à l’expérimentation architecturale à proximité d’Olot. Le RCR Lab offre aussi de programmes de recherche destinés aux universitaires.

D’autre côté, en 2013 RCR Arquitectes a créé la fondation RCR Bunka, chargée avec la compilation, conservation et diffusion de différents matériaux documentaires concernant l’architecture, ainsi qu’à la protection du patrimoine et l’organisation d’activités visant à divulguer la culture architecturale.

Bien que l’Irano-britannique Zaha Hadid et la Japonaise Kazyuo Sejima l’ont précédée dans la liste des femmes honorées du Pritzker, Carme Pigem est devenue la première mère à avoir reçu cette récompense.

Tweets

Carme Pigem : @RCRArquitectes

Video

Autres liens

Livres

« RCR : obra sobre papel : series, esbozos, obra », Arquine, 2018 (ISBN 9786079489373)
« RCR Arquitectes : geography of dreams », TOTO, 2019 (ISBN 9784887063778)

Récompenses

2005 : Prix national de l'architecture et de l'espace public de Catalogne
2015 : Médaille d'or de l'Académie d'architecture
2017 : Prix Pritzker